Nouvelles des Membres

15.05.2017
Lyon : un 35ème anniversaire du cercle dignement et magnifiquement fêté !
Excellence et convivialité : le Cercle Richard Wagner – Lyon a fêté en mars 2017 son 35ème anniversaire entouré de nombreux amis autour d'un programme exceptionnel
Durant ce long week-end, le Cercle Richard Wagner - Lyon a célébré ses 35 ans d’existence avec ses amis des Cercles Richard Wagner francophones et de Leipzig, et en présence de son membre d’honneur, le Pr. Michal Mrozowicki, qui ont tous souhaité témoigner de leur attachement tant à Wagner qu’à l’association lyonnaise.


Grâce à une programmation appropriée à l’Opéra de Lyon, le Cercle a pu fêter son jubilé en grand apparat, autour du Festival annuel dont le thème « Mémoires » présentait des mises en scène qui ont fait date dans les années passées. Parmi celles-ci étaient à l’affiche :  Tristan et Isolde dans la mise en scène d’Heiner Müller (Bayreuth, 1993), le samedi 24 mars et Elektra dans la mise en scène de Ruth Berghaus (Dresde, 1986) le dimanche 26 mars ; toutes deux placées sous la direction musicale d’Hartmut Haenchen. En parallèle à ces deux représentations, le Cercle lyonnais a proposé le samedi après-midi à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, un récital autour des Wesendonck-Lieder, interprétés par la soprano Hjördis Thébault et le pianiste Nobuyoshi Shima, chaleureusement accueilli par les 200 wagnériens présents. Le récital fut précédé d’une conférence de Christian Merlin, intitulée « Wagner et la mélodie infinie », qui a éblouis ses auditeurs comme à son habitude par son érudition.


Ce sont près de 240 personnes venues de toute la France, mais aussi de Belgique, Suisse et surtout d’Allemagne qui ont assistés aux représentations. Et c’est une délégation ne comptant pas moins de 40 personnes qui est venues de Leipzig sous la houlette de son président Thomas Krakow ; délégation reçue dans la soirée du vendredi 24 dans les salons de l’Hôtel de Ville par Myriam Picot, Vice-présidente en charge de la culture à la Métropole, en présence des membres du cercle lyonnais mais aussi du maestro Haenchen, originaire de Dresde.

 
Le Cercle Richard Wagner -Lyon et son président ont été très fiers et honorés de la démarche de la ville de Lyon, qui est le symbole des relations cordiales et concrètes que nous entretenons avec le Cercle de la ville natale de Richard Wagner, ville jumelle de Lyon, mais aussi la preuve du dynamisme et de l’excellence de notre association.

 
Ce week-end musical s’est conclu autour d’un souper de gala, orchestré par le chef étoilé Lherm, auquel participaient 140 convives, et dont la dernière note fut une pièce montée ornée d’un cygne illuminé de bâtonnets étincelants. C’est ainsi que fut conclu ce magnifique programme célébrant les trente-cinq ans du Cercle Richard Wagner – Lyon, dont la réussite laissa à chacun des invités de beaux souvenirs tant musicaux que conviviaux