Nouvelles des Membres

20.03.2016
Le Cercle Wagner de Paris célèbre avec style son cinquantenaire
Le Cercle Wagner de Paris a organisé un week-end inoubliable les 5 et 6 mars pour célébrer son cinquantième anniversaire.
Andrea Buchanan, membre du Comité directeur RWVI

Paris a accueilli à bras ouverts l'Association internationale des Cercles Richard Wagner le week-end des 5 et 6 mars et a souhaité la bienvenue à près de deux cents amateurs de Wagner pour célébrer le cinquantième anniversaire du Cercle Wagner de Paris - le premier cercle Wagner non-allemand dans le monde.

Les présidents et autres représentants des cercles Wagner de France, Belgique, Allemagne, Royaume-Uni et d'Islande ont retrouvé Eva Wagner-Pasquier, Présidente d'honneur du Cercle Wagner de Paris, Horst Eggers, Président du RWVI, Josef Lienhart, président honoraire dU RWVI, d'autres membres du Comité directeur du RWVI, et deux grands groupes de membres des membres des cercles de Leipzig et de Francfort pour profiter d'un week-end composé d'un opéra fabuleux, d'un concert anniversaire superbe et d'un déjeuner de fête somptueux. Tout cela a été présenté avec un style extraordinaire et avec panache, grâce aux efforts d'organisation du Comité du cercle de Paris et, en particulier, de sa présidente, Madame Annie Benoit.

Les festivités ont commencé avec une représentation inoubliable des Maîtres-Chanteurs à l'Opéra Bastille. Cette production, nouvelle à Paris en coproduction avec le Festival de Salzbourg et le Met de New York, a été mise en scène par Stefan Herheim, et remarquablement dirigée par Philippe Jordan. Obtenir un tel consensus d'opinions est très rare en ce qui concerne les productions d'opéras de Wagner, de la part des membres des Cercles Wagner, mais on y est arrivé tout près !

Les rendez-vous du lendemain comprenaient un concert, des discours officiels d'anniversaire et un merveilleux déjeuner dans le cadre à l'élégance remarquable et exclusif du Cercle de l'Union Interalliée.

Le concert a été le cadre de discours officiels, donné par Annie Benoit, Eva Wagner-Pasquier, Clym (vice-président et membre fondateur du Cercle Wagner de Paris), et Horst Eggers. De beaux et nombreux souvenirs des débuts du cercle ont été évoquées et unhommage bien mérité a été rendu par Horst Eggers, qui a présenté Annie Benoit avec un certificat commémoratif et une médaille.

Florence Delaage, pianiste à la carrière remarquable, avait introduit cet événement avec plusieurs transcriptions d'opéras de Wagner par Franz Liszt. Après les discours, le concert s'est poursuivi avec une fin magnifique par une belle interprétation de l'Orchestre Secession - sous la direction musicale et artistique de Clément Mao-Takacs, jouant, entre autres pièces, une Idylle de Siegfried très émouvante et l'enchantement du Vendredi saint, extrait musical tiré de Parsifal

Je suis rentrée certes complètement épuisée, mais désormais pleine du souvenir éclatant d'une fête inoubliable et d'une très agréable célébration à Paris. Merci beaucoup à ceux qui ont rendu possible cela.