Nouvelles des Membres

27.06.2018
Cercle Richard Wagner de Lyon saison 2018/2019
Annonce du programme de la Saison 2018/2019 du cercle Richard Wagner de Lyon, avec un retour sur quelques événements passés
« Excellence et originalité ». Ainsi pourrait être qualifié le premier semestre des activités du Cercle Richard Wagner – Lyon : des conférences, des journées d’études, un récital pour piano, la projection d’un film inédit « une voix pour Richard Wagner » et une escapade dans les vignobles de la Maison Chapoutier à Tain-L’Hermitage. Les domaines d’études furent divers et variés : chant wagnérien, philosophie, musicologie, cinéma et même œnologie. Les collaborations du cercle lyonnais avec les institutions culturelles de la ville comme le Goethe-Institut, la Bibliothèque municipale, le Conservatoire à Rayonnement Régional ou la Société philarmonique de Lyon ont attiré un public nombreux et varié, permettant à l’association wagnérienne lyonnaise d’afficher « urbi et orbi » son dynamisme et de promouvoir l’œuvre de Richard Wagner dans des lieux variés et culturellement fort.

Le second semestre ne sera pas moins singulier et créatif. On retrouvera le dimanche 25 novembre le traditionnel séminaire annuel (37ème du nom…), dont les six communications seront réalisées par les membres du cercle. Cette année verra la participation exceptionnelle à cette journée de Michel Casse, président des Rencontres wagnériennes de Bordeaux, qui dont le propos sera les « ancêtres de Richard Wagner ». Deux conférences sont programmées le mardi 9 octobre et le dimanche 16 décembre au Goethe Institut : la première « Wagner et les leitmotive » par Yaël Hêche avec des illustrations musicales au piano par Olivier Gleizer, membre du CRWL ; la seconde, « Debussy et Wagner, de la fascination à l’éloignement » par Cyril Plante, membre du CRWL qui nous montrera, exemples musicaux joués au piano à l’appui, comment le compositeur de Pélleas, est passé « de la fascination à l’éloignement ».

Mais l’événement de la saison wagnérienne lyonnaise sera la création le mardi 6 novembre de la pièce de théâtre « La Visite. Quand Wagner rencontra Rossini » (adaptation libre par Xavier Jacquelin de l’ouvrage d’Edmond Michotte, Souvenirs personnels. La visite de Richard Wagner à Rossini (Paris, 1860).

Il y a 150 ans, le 13 novembre 1868 mourait Gioachino Rossini à Passy. Pour commémorer sa disparition, le Cercle Richard Wagner – Lyon, en partenariat avec le Goethe-Institut et l’Istituto Italiano di Culture Lione, rendent hommage à ces deux compositeurs au travers de cette soirée exceptionnelle.

En mars 1860, Richard Wagner est à Paris pour tenter d'y faire jouer son Tannhäuser. Grâce à l'intervention d'un jeune compositeur et journaliste belge, Edmond Michotte, il rendit visite à Gioachino Rossini qui s'y était installé et, bien qu'étant un compositeur « à la retraite », conservait une influence certaine dans le milieu musical parisien. Cette scène eut lieu un début d’après-midi, dans le vaste appartement qu’occupait le compositeur de La Pie voleuse, au premier étage d’un immeuble situé au carrefour de l’actuelle rue de la Chaussée d’Antin et du boulevard des Italiens, dans le 9ème arrondissement de Paris.  Michotte, qui fut le témoin de cette rencontre unique, en a transcrit plusieurs années après le texte de cette joute oratoire. L'échange entre ces deux génies de la musique est un vrai bijou : assaut d'amabilités, évocation de rencontres avec des confrères musiciens disparus (Weber, Beethoven), admiration sincère et petites vacheries, vraies fausses modesties, réflexions sur l'art et « la musique de l'avenir », incompréhensions sincères ou simulées de Rossini...

Xavier Jacquelin, comédien et chargé des relations internationales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon sera Richard Wagner. Philippe Berthier, dix-neuvièmiste émérite et grand spécialiste de Stendhal, évidemment… sera Rossini. Ils seront accompagnés au piano par Alain Jacquon, ancien soliste international et qui dirige depuis 2009 le Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon.