Nouvelles du Comité

30.11.2018
Berlin : Trois générations, un seul but : succès du symposium organisé par le Cercle de Berlin
Trois générations, un seul but

Sous ce titre, s‘est tenu au Deutsche Oper Berlin du 10 au 12 novembre 2018, un symposium à l'occasion des 180 ans de Cosima Wagner, 150 ans de Siegfried Wagner et 100 ans de Friedelind Wagner. L'événement a été organisé par le RWVI et l'Association Richard Wagner de Berlin-Brandebourg, en coopération avec le Deutsche Oper Berlin et le cercle des mécènes du Deutschen Oper Berlin.

Dans le cadre du symposium, ont eu lieu 2 représentations d'opéra, l‘Affaire Macropulos de Janacek le samedi soir et Lohengrin le dimanche. La production de Lohengrin était la même que celle du Symposium Wieland Wagner en 2017, mise en scène par Kasper Holten, mais pour partie avec une nouvelle distribution : Elsa est maintenant chantée par Camilla Nylund, Telramund par Martin Gantner et le rôle d'Ortrud est joué par Anna Smirnova. Cette fois, c'était Justin Brown qui était le chef d‘orchestre.

Le symposium proprement dit a débuté le dimanche par une conférence du Dr Fabian Kern :
"la consolidation du Festival de Bayreuth sous le rapport scènique après la mort de Richard Wagner" par Cosima Wagner. Markus Kiel a tout d'abord donné une conférence lundi : "Fidi et ses orientations, le Festival de Bayreuth et son orientation juridique à travers la volonté de Siegfried Wagner jusqu'à nos jours", et enfin le professeur Dr Eva Rieger avec la conférence „Friedelind Wagner entre famille et Festival de Bayreuth après 1945 ".
Toutes les conférences étaient très intéressantes et riches en informations et seront, nous l'espérons, publiées.

En plus des conférences, Rainer Fineske, président du Cercle de Berlin-Brandebourg, avait prévu un entretien avec Evelyn Herlitizus, qui a joué le rôle principal dans l'affaire Makropulos.
Nike Wagner a abordé le thème „Les trois protagonistes de la famille Wagner et leurs effets sur le Festival de Bayreuth jusqu'à nos jours“, et Wagner a parlé très ouvertement et avec une profonde compréhension de sa famille.

Enfin, il était prévu qu'Anja Silja chante les "Mélodrames de Schubert, Liszt, Wagner et Schumann" en concert, mais Rainer Fineske devait annoncer un "petit changement de programme" : à la place d'Anja Silja, c‘est le baryton basse Alejandro Marco-Burmeister qui a chanté, accompagné par Jonathan Ware.

La famille Wagner a assisté au symposium, à l'exception de Niki Wagner, l'arrière-petite-fille de Wagner, Dagny Beidler. Holger von Berg, directeur général du Festival de Bayreuth, s'était également joint au public.


De la présidence du RWVI, qui avait tenu une réunion le premier jour, les membres suivants étaient présents à côté de l'hôte de la manifestation Rainer Fineske : le président Horst Eggers, Günter Cisek, Georg Riesner, Hans Michael Schneider, Nikolaus Richter, Alessandra Pugliese, Jacques Bouffier, Andrea Buchanan, Selma Gudmundsdottir, Gisbert Lehmhaus, Karl Russwurm et Heinz Weyringer.


A la fin du symposium, Horst Eggers, Président du RWVI, a remercié Rainer Fineske avec les mots suivants : „ Félicitations pour ce symposium, une fois de plus extrêmement réussi, dont votre association berlinoise et le RWVI peuvent être très fiers. Votre modération des entretiens avec Mme Herlitzius et Nike Wagner a été excellente, montrant beaucoup d‘érudition ! Les interventions des conférenciers ont également été très bien accueillies par les nombreux visiteurs ! C'était un événement digne d'une association Richard Wagner !"

Photos :
1er Rainer Fineske en conversation avec le Dr. Nike Wagner
2. le président RWVI Horst Eggers avec Selma Gudmundsdottir, membre du comité directeur
3ème dernier rang : entre autres Holger von Berg, Inge et Horst Eggers, Gisbert Lehmhaus et Hans Michael Schneider
4. Dagny Beidler et le professeur Eva Rieger